Browsing Tag

passion

    Yoga

    Mon parcours

    7 août 2019

    Je ne sais plus à quel âge exactement j’ai commencé le Yoga. Approximativement 21/22 ans. Comment en suis-je venue à pratiquer ces postures en partant de rien ? Je vous en parle ici !

     

    La découverte

    C’était une époque ou je m’étais mise au sport, et j’étais très régulière. Je ne travaillais pas et j’avais arrêté les études. J’avais donc tout le temps devant moi. Je n’y connaissais rien en matière de sport et je faisais un peu à ma sauce, mais j’avais besoin de me défouler, j’avais du temps à tuer, de l’énergie à revendre.

    Je m’étais offert un abonnement à la salle de sport, et j’y allais plusieurs fois par semaine. Je touchais un peu à tout, mais j’avais trouvé mon bonheur avec le cardio. Je n’allais pas au cours collectifs, un peu trop rythmés pour moi ! J’allais aussi courir de temps en temps. L’activité physique un peu freestyle faisais donc partie intégrante de mon quotidien…

    Jusqu’au jour où….

    Jusqu’au jour où un proche m’a lancé cette phrase l’air de rien : « Sophie, pour être honnête, tu as un peu grossis ».

    Oh malheur, la phrase à ne pas dire à quelqu’un qui donne tout son cœur à se sculpter une silhouette sportive ! En réalité je n’avais pas grossis, mais pris du muscle. Mes cuisses avaient pris en masse, et je ne trouvais pas ça harmonieux du tout.

    Je n’y trouvais plus mon compte.

    Je n’avais jamais aimé le sport étant plus jeune. Au collège, les cours d’EPS rimaient pour moi avec : galère, souffrance, et inutilité. Mais quand on grandit, on prend conscience de la responsabilité du corps que l’on habite. La responsabilité de le maintenir en forme, en bonne santé, et la pratique d’une activité physique régulière en fait partie, c’est désormais bien connu ! Ce corps, est un prêt et nous devons en prendre soin. Sans lui, on ne peut pas vivre cette vie dont on rêve. Sans la santé et la forme physique, plus rien ne suit, plus rien ne vaut la peine. C’est donc la base.

    Mais il s’agit alors de trouver la pratique qui nous correspond le mieux mentalement, et physiquement. Pour cela, il faut s’essayer à plusieurs expériences ! Trouver une voie dans par laquelle le corps pourra s’épanouir, et l’esprit suivra. Ce ne sera plus une obligation ni une corvée, mais un plaisir, un incontournable moment dédié à notre intégrité. A vous de trouver cette voie qui vous correspond. Peut être que, comme moi, ce sera la voie du Yoga.

    J’ai cherché d’autres alternatives.

    J’ai donc pris conscience que le sport de façon mécanique et machinal comme je le pratiquais, ne me convenait pas. Je n’y trouvais aucun plaisir et en plus de ça, je n’étais pas mieux dans mon corps. Au contraire, j’avais pris une tonne de muscle qui le rendait complètement difforme (à mon goût!, je précise). Mon but n’a jamais été de prendre du muscle. Je me suis donc mise à la recherche d’une activité qui m’aiderait à me dépenser, prendre soin de mon corps, et perdre l’excès de muscle que j’avais pris. Malheureusement, aucun sport ne fait perdre du muscle ! Mais , un seul, permet de les étirer et de les affiner…

    Le Yoga 

    J’avais déjà entendu parler du Yoga, mais vaguement, car je n’y avais jamais prêté attention. C’est un nom bizarre déjà, YOGA?! Ça paraît compliqué rien qu’a prononcer ! Puis qu’est-ce que c’est ? Un sport ? Un rituel ? Quand on y connait rien, on imagine tout et n’importe quoi. Des postures ? Mais pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? J’ai lu quelques articles sur internet, le plus simple que j’ai pu trouver, afin d’avoir une idée plus ou moins clair. J’ai regardé pas mal de vidéos, et le côté « challenge » à titillé ma curiosité. L’envie de devenir souple, maitriser son équilibre, tout cela n’a rien de sportif, et pourtant ! J’ai beaucoup lu sur cette pratique avant de me lancer. Et à l’époque, je suivais assidument la chaine Youtube de « Solange te parle ». Un beau jour elle a posté une vidéo intitulée « Solange, Lafay et le Yoga ». Elle détaille son expérience avec le sport et comment elle s’est mise au Yoga.

    Tout est parti de là.

    En fait, tout est parti de cette vidéo. On la voit effectuer une séance de Yoga assez dynamique. J’ai compris que cette pratique pouvait s’effectuer de pleins de façon différente, qu’il y avait pas mal de Yoga différents, des profs différents… J’ai approfondie mes recherches, j’ai atterrie sur des chaines américaines de nanas qui multipliaient les tutos. J’ai été emballée par cette dynamique, et j’ai décidé de me lancer, seule, dans ma chambre de 10 mètres carré.

    Mes premiers pas sur le tapis.

    J’avais un vieux tapis décathlon acheté à 5€ qui prenait la poussière dans le placard. Je lui ai rendu sa liberté, et je me suis installée dans le peu de place que j’avais, ma petite chambre étroite. J’ai commencé n’importe comment, sans savoir quoi faire, en regardant des vidéos de Tara Stiles, n’étant absolument pas bilingue ! Ça ressemblait plus à une danse contemporaine chelou que tu capte sur Arte à 2h du mat. MAIS, j’y trouvais du plaisir. Je remarquais que j’étais plutôt souple et que j’avais du potentiel. Autrement dit, même étant novice, je n’ai pas baissé les bras, même si mes postures ne ressemblaient pas au modèle que j’avais devant les yeux. Ce côté challenge, je l’avais, et je voulais travailler de jours en jours pour m’approcher de l’alignement et de la justesse recherché. Là, je prenais du plaisir. Et j’ai vite compris que c’est bien plus physique qu’on pourrait le penser. Ça a l’air si simple ! Mais c’est tout un cheminement et un travail de patience.

    Au début, j’étais régulière. J’en faisais presque tous les jours. Je sentais mon corps travailler et ça me faisais très mal. Je n’étais pas toujours raisonnable et je repoussais mes propres limites (ce qui n’est pas toujours bon). Heureusement je ne me suis jamais blessée, mais je me risquais à certaines postures qui étaient loin d’être destinées aux débutants. J’ai investie dans un très bon tapis, ce qui m’a encore plus motivée. J’ai ressenti ensuite le besoin de pratiquer en groupe, et je me suis renseigné autour de moi.

    2 ans plus tard.

    J’ai fais connaissance avec une prof de Yoga qui étaient domicilié à quelques rues de chez moi . Elle était prof de sport, et donnait des cours de yoga chez elle en fin de journée. Comme les cours me plaisaient bien, j’y allais deux fois par semaine. J’ai découverts le Yoga sous un nouvel angle et appris pleins de nouvelles choses. J’ai compris les erreurs que je faisais seule chez moi, et j’ai découverts l’importance de la respiration, que je négligeais complètement jusque là. L’importance du rythme, de garder certaines postures… Le professeur te guide et te donne un axe, des astuces et conseils, c’est très porteur. Pratiquer dans un groupe procure une énergie différente, l’ambiance est bienveillante car personne ne veut juger personne. A la fin de la séance, on échange avec les autres participants, avec toujours l’envie de progresser pour soi même, c’est toujours agréable.

    L’envie d’aller plus loin.

    Comme j’avais tout mon temps à cette époque, j’ai décidé de me jeter dans le grand bain : me former ! Je me suis lancée dans des recherches sur internet, pour trouver une formation en Français, et donc en France. Pas si simple, car je voulais une formation continue (pas un week end par ci par là…), et relativement abordable niveau prix. C’était mes principaux critères. Mon choix s’est porté sur la formation de professeur de Yoga Sivananda, au centre Sivananda de Neuville aux bois. (Loiret). C’est une formation intensive de 300h sur 1 mois. (Un article sera dédiée à cette expérience incroyable que j’ai passé dans cet ashram, avec toute les infos pratiques !). J’ai donc obtenue ma certification en juin 2016, c’est un moment dont je me souviendrai toujours. J’ai énormément appris et progressé, en peu de temps.

    Par la suite, ma pratique fut un peu moins régulière. Après un mois intensif, j’avais besoin de prendre un peu de recul avec le Yoga. Mais à chaque fois que j’en ai ressenti le besoin, à chaque moment difficile, je revenais toujours à dérouler mon tapis et les bienfaits étaient toujours au rendez-vous. J’ai donc su à partir de là que le Yoga était devenu indispensable pour moi.

    Aujourd’hui je jongle entre mon travail à plein temps et ma pratique, et l’envie de m’investir encore plus dans ce domaine qui est devenu, au fil du temps, une véritable passion. Le Yoga est un chemin, une voie, qui nous aide à grandir et à traverser la vie. C’est ce que je veux vous transmettre à travers mes messages, mes articles et mes posts. Merci de m’avoir lu !

    With love.

    Sophie.

    .